Comment régénérer la pelouse de votre jardin ?

pelouse

Publié le : 08 janvier 20216 mins de lecture

Même lorsqu’une pelouse est régulièrement entretenue, il peut arriver qu’elle puisse être endommagée avec des taches jaunies ou des endroits où les plants se sont éclaircis. Cela peut se produire à cause de maladies fongiques mais aussi en raison du gel hivernal, de l’excès de soleil ou de la sécheresse pendant l’été. Avant de décider de refaire complètement la pelouse de votre jardin, il est bon d’envisager l’idée de régénérer le gazon en réarrangeant les zones jaunies ou dénudées.

Quand régénérer le gazon ?

La régénération du gazon se fait durant les mois avec des températures douces, sans gel et avec une bonne pluviométrie afin d’éviter que le froid ou le soleil chaud ne ruine les jeunes plantes. Les pluies aident également à éviter de gaspiller trop d’eau. Il faut donc privilégier les mois de février-mars ou de septembre-octobre. Dans les régions où les hivers sont très doux, il est également possible de le faire en décembre ou en janvier. Pour mener à bien cette opération, vous devez disposer des outils suivants : motoculteur d’occasion ou neuf, semoir, rouleau, épandeur d’engrais, pulvérisateur (pour le désherbage).

Dans le même thème : Comment retirer la mousse dans mon gazon ?

Les méthodes de régénération

Pour une bonne régénération de la pelouse, il faut d’abord vérifier que le gazon est en bonne santé en inspectant la présence de mousse ou de larges taches circulaires avec de l’herbe jaunie. Dans le premier cas, il convient de fertiliser avec des engrais riches en fer. L’opération de régénération permettra d’améliorer l’aération de l’herbe et la structure du sol en empêchant le développement ultérieur de la mousse. En ce qui concerne le jaunissement localisé, il pourrait être dû à des maladies fongiques à traiter quelques semaines avant de régénérer le gazon pour éviter que ces maladies ne se propagent à l’ensemble de la parcelle. La première opération consistera en une tonte très basse de la pelouse, de seulement 3 à 5 cm de haut, de sorte qu’entre les petites touffes d’herbe on puisse voir le sol en dessous.

À la base des petites plantes qui composent l’herbe, on remarque la présence d’une épaisse couverture, appelée feutre, semblable à un tissu compact. Ce feutre est constitué de feuilles sèches, de petites racines et de résidus de diverses sortes qui se sont compactés avec le temps. Si l’épaisseur du feutre est minime, il contribue à maintenir la fraîcheur du sol et à renforcer le gazon, ce qui rend les plantes plus stables. En revanche, lorsque le feutre a une épaisseur de plusieurs centimètres, il provoque une mauvaise perméabilité du sol et une mauvaise aération, ce qui étouffe les nouvelles pousses et même le système racinaire des plantes déjà installées.

Aération et réensemencement

Si votre gazon est très exposé au piétinement, l’aération impliquera une opération plus profonde, visant à briser la croûte qui se forme sur le sol lorsqu’il est très compacté par le passage répété de personnes ou d’animaux. Pour réaliser cette opération, il existe des machines qui, tout en enlevant le feutre, coupent le sol en s’enfonçant de quelques centimètres dans celui-ci, et d’autres qui enlèvent de petites portions de terre, faisant des trous de quelques centimètres de large.

Une fois cela fait, vous pouvez réensemencer en utilisant une semence similaire à celle utilisée pour le reste de la pelouse. N’oubliez pas qu’il est conseillé de choisir un mélange adapté à votre parcelle, c’est-à-dire de choisir un mélange pour les pelouses à l’ombre, au soleil, exposées à la sécheresse ou à une forte humidité, selon les caractéristiques de votre jardin. L’ensemencement se fera avec une quantité non excessive de graines, en plaçant plus de graines aux endroits où le gazon est plus clairsemé ou dénudé.

Sable et sol

Après avoir planté les graines, vous devez les recouvrir et les fertiliser. Dans cette phase, vous pouvez essayer de corriger les caractéristiques structurelles du sol dans lequel le gazon est placé en ajoutant du sable, lorsque le sol est très compact, ou du fumier lorsque le sol est très pauvre en éléments nutritifs. En général, les graines sont recouvertes avec seulement 1 à 1,5 cm de terre, mais il est bon que ce soit un bon sol léger et riche, mélangé à un peu de sable et à un bon engrais granulaire à libération lente, qui fournira de la nourriture aux jeunes plantes et aux nouvelles pousses de la pelouse déjà présentes.

Régénérer le gazon : couper l’herbe

Lorsque les graines de votre gazon auront germé, il sera important de couper l’herbe de manière à permettre une bonne croissance homogène sur toute la surface du gazon. Laisser le temps à l’herbe de pousser permettra un bon développement des racines. La première coupe de la pelouse sera retardée par rapport aux coupes suivantes et doit avoir lieu lorsque l’herbe a atteint 10-15 cm de hauteur. Une fois la première coupe effectuée, les coupes suivantes doivent être entamées à intervalles réguliers. La meilleure fréquence de coupure devrait être tous les 3-4 jours. La coupe fréquente de l’herbe favorise la croissance des graminées, qui sont les meilleures espèces pour les gazons, au détriment des espèces considérées comme des mauvaises herbes dans les gazons, comme le pissenlit, le trèfle et d’autres plantes à feuilles larges.

Plan du site